Angela et Jean-Luc : de Montreal aux Philippines

Expatriation aux Philippines – De Montreal à Manille, c’est un sacré voyage ! Pourtant Angela et son mari Jean-Luc n’ont pas hésité à franchir le pas. Après avoir effectué un voyage de quelques semaines aux Philippines, ils sont tombés amoureux du pays et ont profité d’une opportunité professionnelle pour s’expatrier et fonder leur agence immobilière sur place. Une vraie aventure d’expatriés avec de nombreux détails, souvent coquaces et surprenants, qu’Angela nous raconte dans cette nouvelle Interview d’expat.

Créez votre blog expat privé et partagez vos photos et vidéos, à distance et en toute sécurité avec vos proches

Expatriation aux Philippines, Angela raconte :

Bonjour Angela ! D’où viens-tu et que fais-tu aux Philippines ?

Je m’appelle Angela, j’ai 31 ans et je viens du Canada, Je travaillais dans l’immobilier pour une entreprise privée et actuellement, je m’occupe de ma propre entreprise ici aux Philippines, toujours dans le secteur de l’immobilier.

D’où viens-tu et dans quelle ville es-tu expatriée ?

J’ai saisi une opportunité pour créer ma compagnie ici, avec mon mari. Actuellement,  je vis dans le charmant village d’Ayala Alabang situé en périphérie de la ville de Manille. Je loge dans une charmante maison avec un joli jardin dans un quartier très tranquille, avec mon époux et nos deux chiens. Au départ, nous avions juste passé 15 jours après avoir effectué un séjour aux philippines (merci à Marco, au passage :)) en tant que touriste… et puis, on en est tombé amoureux tous les deux !

Pourquoi avoir choisi les Philippines pour t’expatrier ?

J’aime le rythme de la vie aux Philippines. Ici, on est loin de l’atmosphère rythmée en occident. De plus, le coût de la vie y est très bas. La culture et les traditions dans ce pays restent uniques et authentiques. En général, tout est très différent de ce qu’il se passe en Europe et en Amérique.

Tu es installée depuis combien de temps ?

Voilà 4 quatre ans que je me suis expatriée aux Phillipines et tout va pour le mieux. J’ai réellement vécu des expériences impressionnantes. Durant les premières années, j’ai eu quelques soucis d’intégration et aussi au niveau de mon travail, c’était pas évident au départ, comme toutes les expatriations j’imagine…mais après cette période, je me suis senti comme chez moi. D’ailleurs, mon entourage actuel m’a beaucoup aidé à apprécier cette nouvelle vie en Asie et j’ai trouvé à l’époque de nombreux blogs d’expatriés comme par exemple celui de Thierry (Visiter son blog).

Expatriation aux Philippines : Les Philippines se démarquent du Sud-Est asiatique sur le plan géographique, mais aussi religieux et culturel.

Comment se sont passées ton expatriation et ton installation ?

Mon expatriation s’est bien déroulée bien que la préparation des paperasses était un peu compliquée. J’ai également eu quelques soucis au niveau de l’hébergement, car j’ai choisi un appartement dans le centre-ville de Manille. Ce qui ne me convenait pas du tout à cause de la pollution et du bruit. Je préférais le village de Ayala Alabang où tout est très calme. C’est un choix de vie, c’est le choix que nous avons fait mon mari et moi. Depuis, je me suis liée d’amitié avec d’autres expat, mais l’on a aussi des amis philippins qui nous font découvrir la culture.

Est-ce qu’il y a des démarches spéciales pour partir vivre aux Philippines ?

Il faudra savoir tout d’abord que le pays n’accorde pas la résidence aux étrangers. Les moyens pour avoir un visa permanent sont soit faire des investissements, soit se marier. Pour mon cas, j’ai obtenu le visa business puisque j’ai créé ma propre entreprise aux Philippines. Il a suffit de régulariser les papiers pour normaliser mon projet dans l’immobilier. Je ne te cache pa que ca ne s’est pas fait en quelques jours…

Tu as peut-être dû quitter amis et famille ? Comment gardes-tu le contact avec eux ?

Effectivement, j’ai laissé mes proches au Canada. Heureusement qu’il y a les réseaux sociaux pour communiquer ! On se parle régulièrement. Je leur envoie souvent des photos et des vidéos par mail pour qu’ils sachent que tout va bien pour moi ici et aussi pour leur montrer les différentes facettes du pays.

Les piratages de comptes Facebook arrivent souvent. Est-ce que tu fais attention aux photos que tu partages ? 

Je suis réellement consciente de ces trucages sur facebook. Et parfois, j’ai peur, car ces pirates sont doués et peuvent effectuer leur sale boulot à n’importe quel moment. Cependant, jusque-là, je n’ai pas encore eu des soucis, mais il faut dire que je ne mets aucune photo sur facebook, j’ai mon frère qui s’est fait pirater son compte il y a quelques mois et encore maintenant, il retrouver plein de faux comptes facebook avec les photos de lui avec sa petite amie et meme de mes parents. Dommage que personne ne parle de tout ça, les gens feraient plus attention je pense si ils savaient.

Qu’est-ce qui t’as le plus surpris sur Place ?

Il se passe tellement de choses aux Philippines, particulièrement à Manille. Les choses insolites ne manquent pas. J’ai été aussi surprise de l’effervescence du quartier chinois de Binondo et surtout avec les spécialités culinaires qui y sont vendues comme le « balut », une espèce d’oeuf cuite à la vapeur qui contient déjà un foetus bien formé. Tu voulais des détails pour l’interview, en voilà 🙂

L'église de Binondo à Manille

Quelle qualité préfères-tu chez les Philippins ?

Avant d’arriver au pays, je savais déjà plus ou moins comment étaient les habitants des Philippines. Une fois sur place, j’ai été bien accueillie. Les Philippins aiment bien les étrangers. Leur mentalité est vraiment particulière, contrairement à d’autres pays asiatiques. Dans mon village par exemple, les gens me saluent chaque jour avec de grands sourires. Ça arrive qu’on m’aide en cas de difficulté et personne n’attend ou ne demande rien en retour. Ca change des mentalités dans d’autres pays et surtout dans les grandes villes où l’on pourrait te laisser crever sur le trottoir !

3 idées pour sortir le soir, après le boulot ?

Chaque fin de semaine, particulièrement le vendredi soir, je décompresse dans le restaurant « the Black Pig ». Ce restaurant est différent des autres. Il propose de succulentes spécialités typiques et d’autres mets surprenants, vraiment typiques du pays. Sinon, dans le centre-ville, j’ai expérimenté d’autres adresses, recommandées par une amie philippine. Le lieu s’appelle Bedrock Bar & Grill situés sur la rue Adriatico. On y allait souvent en soirée après le boulot pour siroter quelques cocktails (sans alcool !). Ce bar propose également des miniconcerts avec des groupes locaux. Le bar-café Tavern on the Square est également un très bon endroit pour déstresser après le travail. Il est localisé à Ayala Center. L’ambiance y est souvent surchauffée. Faut aimer, mais c’est assez rigolo à faire quand on ne connaît pas.

Je viens te rendre visite le week-end prochain, quel est l’endroit où tu m’emmènes direct ?

Si tu viens aux Phillipines, je t’emmènerai de suite dans la vieille Manille Intramuros pour découvrir l’église San Augustin, le Fort Santiago, et la cathédrale. Tout près, je te ferai découvrir le magnifique Rizal Park. Nous irons ensuite au centre commercial Robinsons Place pour goûter au plaisir du shopping local. Ensuite, on fera une escapade sur l’île de Corregidor pour voir Manila Bay et les lieux d’affrontements des Japonais et Américains lors de la Seconde Guerre mondiale. On terminera notre parcours par une petite visite au Cockpit pour voir des combats de coqs. Bref, y’a plein de choses à faire ici

Corregidor est une île située dans la baie de Manille aux Philippines. Elle fait partie de la municipalité de Cavite.

Tu te déplaces comment ? En voiture ou à moto ? En transport en commun ? À vélo ?

Quand je n’avais pas de voiture, j’ai toujours pris le taxi ou ces fameux « jeepney ». Conduire aux Philippines est très très compliqué. J’ai dû prendre de gros risques pour y arriver. J’ai tellement de fois failli avoir un accident, car sur la route, c’est la loi du plus fort. Les autres voitures ne te permettent pas de passer, même si tu as la priorité. En réalité, il faut bien se concentrer, bien regarder, s’attendre à tout et utiliser le klaxon.

Qu’est-ce qui te manque le plus du Canada  ?

Même si je me sens bien ici aux Philippines, beaucoup de choses me rappellent le pays. L’ambiance familiale me manque, surtout les week-ends avec mes parents et mon frère. On a l’habitude de sortir en famille en croisière sur un bateau-mouche ou bien partir en excursion à Arbraska pour faire de l’accrobranche ou se balader dans le parc national des Iles-de-Boucherville, sans parler des balades entre copines dans la Rue Sainte Catherine pour faire du shopping et passer de bons moments. Tout cela me manque souvent. Ainsi va la vie !

Si c’était à refaire, tu changerais quoi ?

J’emmenerais tous mes proches pour découvrir ce magnifique archipel où j’habite. Quelques amis et proches sont venus me voir, mais pas encore toute la famille. C’est plutôt moi qui retourne à la maison au moment des fêtes…les autres n’ont pas beaucoup fait d’efforts ! grrrrrrrrrrr

Est-ce qu’il y a un autre pays qui t’intéresserait ?

Oui, il y a bien un autre pays où je voudrais vivr…la liste est trop longue, mais j’aimerais beaucoup la France ou l’Italie ou encore le Mexique pour ses plages paradisiaques et les traditions culturelles à découvrir. Peut-être qu’un voyage me suffirait à vrai dire 🙂

Pour finir, tu as des conseils à donner aux personnes qui souhaiteraient s’expatrier aux Philippines ?

Pour ceux qui rêvent de partir aux Philippines, j’aimerais vous dire que ce pays fait bon vivre. De plus, comme je te l’ai dit au début de l’interview, le coût de la vie est vraiment bas. Avant de déménager, il faut s’attendre à un gros souci d’infrastructures et de pauvreté aux Philippines. La saison des pluies cause également beaucoup de torts car les inondations sont fréquentes. Il vous faut choisir un quartier qui sera épargné de ce type de problème. Enfin, la gentillesse des habitants est bien réelle et la population vraiment adorable avec les expatriés. Je conseille aussi de lire des blogs d’expat (comme celui-ci ou encore celui-là) aux Philippines afin d’avoir un maximum d’informations sur la vie sur place.

Angela, un grand merci pour avoir pris le temps de répondre à nos questions et partagé avec nous ton expatriation Philippine 🙂

Expat à San Francisco ? Créez votre espace photo / vidéo privé à partager à distance avec vos proches
Recherches similaires pour cet article :

  • s’expatrier aux philippines avis d’expatrié
  • s’installer et vivre aux philippines
  • expat de l’étranger aux philippines
  • partir s’expatrier en Asie quel pays francophone
  • blog expat en asie
  • quitter la france pour vivre et travailler aux philippines
  • expatriation aux philippines pour un français
  • philippines quel permis de travail
  • avis d’expatrié aux philippines français de l’étranger
  • blog de français expat à l’étranger

 

► Vidéo : A la découverte des Philippines –  Reportage échappées belles

⚑ Pour situer les Philippines – Google Map Carte des Philippines

Angela et Jean-Luc : de Montreal aux Philippines Audrey ✈ Blog Expatriation

Cet article vous a t-il intéressé ?

Summary: Pour s'expatrier aux Philippines, il vous faudra parler parfaitement l'anglais puisque c'est la deuxième langue du pays après le filipino. Avec un climat tropical (chaleur + humidité + moustiques) assez difficile à supporter pour les étrangers ainsi qu'un choc culturel certain dès votre installation sur place, les Philippines demeurent tout de même une vraie terre d'accueil pour les expats, avec une culture riche et une population vraiment généreuse, malgré la pauvreté extrême des Philippins.

3.9

est la note donnée par les lecteurs

User Rating: 3.4 (1 votes)

Article similaires

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.