Expatriation en Italie : Lucie Française expat à Rome

Expatriation en Italie : Lucie Française expat à Rome
4.1 (82.22%) 18 votes

Vivre en Italie – Expatriée du Sud de la France vers l’Italie à l’occasion de son Erasmus, Lucie est une jeune Française qui a eu la chance de découvrir plusieurs régions Italiennes lors de son expatriation. Elle nous raconte comment se sont passées son expatriation et son installation sur place, sa découverte de Rome et ses petites aventures de Française de l’étranger, et nous livre quelques petits conseils bien utiles pour préparer un séjour de plusieurs mois dans la capitale Italienne.

Créez votre blog expat privé et partagez vos photos et vidéos, à distance et en toute sécurité avec vos proches

Vivre en Italie : l’interview de Lucie, Française expatriée :

Bonjour Lucie ! D’où viens-tu et que fais-tu en Italie ?

Je viens d’une jolie ville portuaire du sud de la France, Sète, où la culture mélange racines italiennes, françaises et espagnoles dans un bouillon méditerranéen. J’ai vécu à Rome deux fois, la première comme erasmus, et la deuxième alors que je participais au programme d’assistante de langue française. Suite à cette expérience, j’ai décidé de bouger encore un peu et j’ai déplacé mes valises en Espagne. On va parler de Rome dans cette interview parce que c’est ce que je connais le mieux, et aussi parce que j’écris un blog consacré à mes voyages dans la péninsule et à Rome.

Vivre en Italie : Le lien qui unit les italiens aux pâtes est presque charnel

Pourquoi avoir choisi l’Italie pour t’expatrier ?

Avant mon erasmus, j’étudiais à Montpellier. Après ces 10 premiers mois à Rome, je suis rentrée en France, direction Lille (le choc a été un peu rude niveau climat ^^), puis Paris. C’est à ce moment là que j’ai été sélectionnée pour le programme d’assistants et que je suis repartie sur Rome.

Tu es installée depuis combien de temps à Rome ?

Il serait plus simple de dire “combien de temps j’y ai été installée”… faisons le compte : 10 mois d’erasmus plus 12 mois lors de ma deuxième expérience : 22 mois en Italie, la plupart à Rome, quelques uns en mode “nomade” entre Ischia, en Campanie, les Pouilles et les Marches.

Comment se sont passées ton expatriation et ton installation ?

Honnêtement, la première fois tout s’est merveilleusement bien passé car j’ai trouvé mon appart tout de suite, grâce aux contacts d’une amie, dans le quartier de Garbatella. La deuxième expérience fut un peu plus compliquée : après avoir trouvé un logement un peu cher et en mauvais état, j’ai été forcée d’en changer à cause d’un conflit entre colocs (j’ai mal supporté la musique et les gens bourrés à 6h du matin en semaine, je manque encore d’ouverture d’esprit). J’ai finalement atterri au milieu d’une coloc de 4 garçons italiens adorables et j’ai passé une année formidable.

Est-ce qu’il y a des démarches spéciales pour partir vivre en Italie ?

Que je sache, pour une personne européenne, il n’y a pas de démarches particulières.  Cependant, les étrangers doivent, en Italie, demander le Codice Fiscale, un document clé qu’on nous demande ultra souvent. Pour ça, il faut : être patient, garder son calme, et aller faire la queue dans les bâtiments administratifs une fois sur place. Surtout, ne jugez pas l’Italie en entier sur la base de votre exaspération face à l’administration du Codice Fiscale : j’ai entendu beaucoup d’Erasmus formuler des préjugés négatifs à cause de cette administration, qui représente le premier contact avec l’Italie. Oui mais bon, imagine toi à la CAF, en France, tu ne parles pas français : tu vas trouver ça horrible et penser que les français sont d’affreuses personnes. Donc KEEP CALM (and drink expresso).

Tu as peut-être dû quitter amis et famille ? Comment gardes-tu le contact avec eux ?

Je communique avec ma famille et mes amis grâce à tous les moyens modernes à ma disposition : Skype, Whatsapp, Messenger, emails… ce qui me manque, ce n’est pas de ne pas pouvoir leur parler, mais de ne pas être présente dans leur vie.

Facebook et vie privée ne font pas bon ménage, même avec un compte privé (risque de piratage, usurpation d’identité, vol des données, etc…) alors, fais-tu attention à ce que tu partages ?

Pas spécialement. Pour résumer, je dirais que je ne partage pas d’informations que je n’ai pas envie de voir circuler, et que les choses plus personnelles et intimes sont racontées aux amis et aux proches via mail ou messages privés. J’apportais la même attention à mes publications lorsque j’étais en France.

Qu’est-ce qui t’as le plus surpris en Italie et qu’est-ce qui te plait le plus en Italie et en particulier à Rome ?

Que la ville puisse être une telle source inépuisable d’émerveillement. La culture et le mode de vie. J’aime la vie sociale à l’italienne. On parle beaucoup, on passe du temps entre amis, à table ou au bar, dans les jardins ou à la plage, et j’ai l’impression qu’on accorde de l’importance au groupe, au fait d’être ensemble, entre amis ou en famille. Je me sens intégrée à ça, je crois que c’est ce qui me plaît le plus.

Le Colisée, à l'origine amphithéâtre Flavien, est un immense amphithéâtre ovoïde situé dans le centre de la ville de Rome, entre l'Esquilin et le Cælius, le plus grand jamais construit dans l'empire romain.

Quelle qualité préfères-tu chez les Italiens ?

Ma réponse découle de la question précédente : je crois que ce que j’aime le mieux, c’est la sociabilité des italiens. C’est peut-être un peu un cliché, mais j’ai l’impression qu’il se vérifie.

3 idées pour sortir le soir, après le boulot ?

A Rome, après le boulot, facile, on ne loupe pas l’aperitivo ! Pour un prix relativement peu élevé, on boit un verre en puisant dans un buffet à volonté composé de petites bruschettas, de pâtes, de légumes grillés… Pour ça, j’aime bien aller chez le très fréquenté Freni et Frizioni, une bonne adresse dans le Trastevere. Un autre truc idéal en fin de journée, aller se poser sur les marches de la piazza di Spagna. Oui, c’est bondé et très touristique, mais c’est magnifique et les pierres gardent la chaleur du soleil qui les a frappées tout l’après midi. Pour discuter entre amis et se détendre, c’est parfait. On peut toujours acheter une bière à emporter dans un bar proche pour se rafraîchir.  Troisième idée, quand il commence à faire beau et que les journées sont longues (et chaudes) : aller marcher le long du Tibre. Parfait aussi en automne.

La place d'Espagne est une des principales place touristique de Rome en Italie, située dans le quartier des boutiques de luxe de Rome avec les via Condotti, via del Corso, via Borgognona

Je viens te rendre visite à Rome le week-end prochain, quel est l’endroit où tu m’emmènes direct ?

Tout dépend de ton “expérience” de la ville, mais en général, c’est direction le Gianicolo. J’adore commencer mes visites par une vue sur la ville : on embrasse Rome du regard et on s’amuse à planifier les visites. Voilà la Villa Médicis, le Panthéon et les toits du Trastevere qui s’étalent sous tes yeux…

Tu te déplaces comment ? En voiture ou à moto ? En transport en commun ? À vélo ?

A Rome malheureusement j’ai toujours eu affaire au terrible système de transports en communs. Quand tu prends le métro, ça va, mais ta vie se transforme en un calvaire quand tu dépends des lignes de bus pour aller au travail. Si j’étais restée à Rome, j’aurais envisagé de m’acheter un scooter. Le vélo est une alternative intéressante mais mieux vaut avoir un casque, être hyper alerte et surtout entraîné : avec 7 collines, Rome n’est pas une ville de tout repos ! Enfin, j’ai souvent utilisé le service Car2go : grâce à une carte et à un prix à la minute, tu peux utiliser n’importe laquelle des smarts de la compagnie en circulation sur Rome. Tu bipes la voiture, elle s’ouvre et c’est parti. L’avantage, c’est que tu peux la garer en bas de chez toi. L’inconvénient, c’est que c’est cher.

Qu’est-ce qui te manque le plus de France  ?

Ma famille et mes amis…

Si c’était à refaire, tu changerais quoi ?

Rien, l’expérience que j’ai vécue en expatriation à Rome a été géniale, même si parfois j’ai vécu des trucs moins rigolos. On ne peut pas éviter les périodes un peu plus difficiles ou les coup de malchance qui peuvent arriver parfois, comme quand j’ai choisi un appart avec des colocs vraiment nuls : je ne pouvais pas savoir, j’ai déménagé, fin de l’histoire. Je ne pense pas qu’en changeant quelque chose j’aurais évité quoi que ce soit, de positif comme de négatif.

La Sicile est une région autonome d'Italie. L'île homonyme, qui compose cette région à 98 % est la plus grande île de la mer Méditerranée. Son chef-lieu est la ville de Palerme.

Est-ce qu’il y a un autre pays qui t’intéresserait ?

Si je devais m’expatrier dans un autre pays… je me verrais bien à Istanbul, ou en Grèce.  Actuellement, je suis en Espagne mais je ne trouve pas vraiment mon compte dans la ville où je suis (trop petite). L’expérience se termine dans deux mois, et si je devais choisir l’Espagne à nouveau, ce serait une grande ville comme Grenade, Barcelone ou Madrid.

Pour finir, tu as des conseils à donner aux personnes qui souhaiteraient s’expatrier en Italie ?

Je leur conseillerais vivement d’apprendre la langue, et de ne pas avoir peur d’aller vers les autres. L’expatriation est une expérience de découverte qui passe par la création de liens sociaux. Je leur conseillerais aussi de ne pas juger trop vite le pays, d’être ouverts d’esprit.

Lucie, un grand merci pour avoir pris le temps de répondre à nos questions et partagé avec nous ton expatriation Italienne. 🙂

Pour en savoir plus sur l’expatriation de Lucie : http://occhiodilucie.com

Expat à San Francisco ? Créez votre espace photo / vidéo privé à partager à distance avec vos proches
Recherches similaires pour cet article :

  • partir vivre en Italie lire un récit d’expat
  • s’installer et vivre en Italie témoignages expat français
  • témoignage expat de l’étranger en Italie
  • partir vivre en Italie dans quelle ville
  • blog d’expat avec témoignages d’expat en Italie
  • quitter la france, vivre et travailler en Italie
  • vivre en Italie en tant que français de l’étranger
  • travailler en Italie avec quel permis de travail schengen ?
  • avis d’expatrié en Italie français de l’étranger
  • français expat raconte son aventure à l’étranger

 

► Vidéo : Découverte de Rome –  Reportage Italien dans Echappées belles

⚑ Pour situer Rome en Italie – Google Map Carte de Rome – Italie

Expatriation en Italie : Lucie Française expat à Rome Audrey ✈ Blog Expatriation

Cet article vous a t-il intéressé ?

Summary: Comme le dit l'adage : Les italiens sont des Français de bonne humeur. S'expatrier et vivre en Italie ne vous changera pas vraiment le quotidien, apprendre la langue se fera naturellement et de façon assez rapide et une expatriation en Italie vous permettra de ne pas être trop éloignés de votre famille si vous habitez en France. Attention cependant au coût de la vie dans certaines grandes villes italiennes.

4.3

est la note donnée par les lecteurs

User Rating: 4.2 (10 votes)

Article similaires

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.