Expatriation au Japon : l’interview expat de Virginie

Vivre au Japon – Virginie est une jeune femme de  27 ans, partie vivre au Japon dans la ville de Fukuoka. Après l’obtention de son  master I en droit des affaires, elle s’est expatriée au Japon pour une durée de 10 mois pour apprendre le japonais. Après avoir effectué un premier stage au sein d’une grande entreprise, elle a  finalement été recrutée au sein du même Groupe quelques mois plus tard. Elle a bien voulu se prêter au jeu de l’interview et nous raconter comment se passe la vie au Japon quand on est une jeune femme française.

Créez votre blog expat privé et partagez vos photos et vidéos, à distance et en toute sécurité avec vos proches

Vivre au Japon, l’interview de Virginie, Française expatriée :

Bonjour Virginie ! D’où viens-tu et que fais-tu au Japon ?

Je suis née en France et j’ai demenagé tous les 3 ou 4 ans dans toute la France avant de partir pour le Japon, à Fukuoka.

Pourquoi avoir choisi le  Japon pour t’expatrier ?

J’ai découvert le Japon par l’intermédiaire d’étudiants japonais en échange au sein de mon université. J’ai par la suite decidé de faire un voyage d’une semaine à Tokyo entre deux periodes d’examens universitaires pour voir à quoi ressemblait le Japon. Le pays m’ayant beaucoup plu, j’ai decidé de partir sur une période plus longue une fois mon diplôme en droit obtenu.

Fukuoka est le chef-lieu de la préfecture de Fukuoka à la pointe nord de l'île de Kyūshū au Japon

Tu es installée depuis combien de temps à Fukuoka ?

J’ai posé le pied à Fukuoka en août 2011 pour une période de 10 mois. Mais entre 2011 et 2016, je suis revenue plusieurs fois en France pour terminer mon Master II et passer ma soutenance de stage. En décembre 2013 j’ai obtenu mon premier visa travail et me suis définitivement installée à Fukuoka.

Comment se sont passées ton expatriation et ton installation ?

De manière générale plutôt bien avec quelques difficultés pour louer mon premier logement (necessité d’un garant) et trouver de bons médecins. Mais ayant la chance d’avoir de nombreux contacts sur place, aussi bien japonais qu’étrangers, je suis toujours bien entourée en cas de problèmes. 🙂

Le complexe de Nanzôin est un immense ensemble de temples et sanctuaires ainsi que son bouddha couché qui est peut être le plus grand bouddha couché

Est-ce qu’il y a des démarches spéciales pour partir vivre au Japon ?

Il n’y a pas de démarches spéciales à faire mais il faut bien se renseigner sur comment se déroulera l’avenir si vous vous expatriez de manière définitive. Par exemple: Le système de retraite de votre pays d’acceuil, l’inscription à l’assurance maladie du pays ou encore, l’obtention et renouvellement de votre visa.

Tu as peut-être dû quitter amis et famille ? Comment gardes-tu le contact avec eux ?

J’ai effectivement du quitter ma famille et mes amis mais ces derniers sont également tous partis à l’étranger. En réalité la plus part de mes amis très proches vivent également au Japon. J’utilise bien sur les réseaux sociaux pour communiquer avec eux mais surtout je rentre une à deux fois par an en France pour revoir l’ensemble de mes proches. Tout le monde ne peut pas venir au Japon et prendre des vacances pour venir me voir. Je considère que c’est à moi d’aller les voir puisque c’est moi qui ai décidé de m’expatrier. Je suis proche de ma famille et souhaite partager des moments avec eux le plus possible malgré la distance. Retourner en France a bien sur un coût mais au lieu de m’offrir des voyages ou autres, j’investis dans des moments inoubliables avec ma famille.

Qu’est-ce qui t’as le plus surpris au Japon ?

J’aime Fukuoka car c’est une ville à taille humaine tout en ayant les atouts d’une grande ville comme Tokyo. Un mélange de traditions et de modernités, la ville de Fukuoka offre une nature abondante mais aussi de nombreux quartiers animés avec des évènements réguliers. Fukuoka m’a surprise par la gentillesse de ses habitants, surtout lorsque je ne parlais pas un mot de japonais et aussi par sa facilité à y vivre et à y se déplacer.

Quelle qualité préfères-tu chez les japonais ?

Comme dit plus haut, j’aime énormement la gentillesse des habitants de Fukuoka.

Vivre à Fukuoka : A l'entrée d'un sanctuaire se trouve un portail appelé torii et séparant l'enceinte sacrée de l'environnement profane

3 idées pour sortir le soir, après le boulot ?

– Sento pour se détendre
– Une petite ballade à pieds dans les petites rues peu fréquentées
– Un café tranquille

Je viens te rendre visite au Japon le week-end prochain, quel est l’endroit où tu m’emmènes direct ?

Je pense à l’incontournable Ohori park situé en plein coeur de Fukuoka.

Tu te déplaces comment ? En voiture ou à moto ? En transport en commun ? À vélo ?

Je me déplace essentiellement à pied et en métro selon les distances à parcourir. J’aime particuliérement marcher en écoutant de la musique, chose que je ne peux pas faire à velo puisque c’est interdit.

La petite ville de Dazaifu est célèbre pour son sanctuaire, consacré à la divine figure de la littérature et des examens : le poète Tenjin.

Qu’est-ce qui te manque le plus de France  ?

Etant végétarienne, je dirais  la variété des produits que l’on peut trouver en France et surtout leur qualité. Le sud de la France offre de très bons légumes et fruits. Qualité que je ne retrouve absolument pas ici à Fukuoka.

Si c’était à refaire, tu changerais quoi ?

Absolument rien. Je suis satisfaite de mon parcours et préfère me concentrer sur l’avenir que “refaire le monde” avec des “et si”. Le passé c’est le passé. Il faut savoir avancer sans se retourner.

Est-ce qu’il y a un autre pays qui t’intéresserait ?

Oui en Corée car j’y ai vécu un mois avec des amis et c’est un beau pays. Je souhaite prochainement essayer de me remettre au coréen.

Pour finir, tu as des conseils à donner aux personnes qui souhaiteraient s’expatrier au Japon ?

Je pense qu’il faut un projet solide avant de s’expatrier dans un pays. Dans le cadre de mon travail, je rencontré beaucoup de jeunes avec l’envie de s’installer au Japon mais sans véritables plans. J’essaye toujours de leur conseiller de bien préparer leur projets et d’envisager plusieurs plans au cas où, surtout lorsqu’il s’agit d’un départ dans le cadre d’un visa working holiday, avec très peu de notions de la langue japonaise.

Virginie, un grand merci pour avoir pris le temps de répondre à nos questions et partagé avec nous ton expatriation japonaise. 🙂

Expat à San Francisco ? Créez votre espace photo / vidéo privé à partager à distance avec vos proches
Recherches similaires pour cet article :

  • partir vivre au Japon lire un récit d’expat
  • s’installer et vivre au japon témoignages expat français
  • témoignage expat de l’étranger au Japon
  • partir vivre au Japon dans quelle ville
  • blog expat témoignages expat Tokyo
  • quitter la france, vivre et travailler au Japon
  • vivre au Japon en tant que français
  • travailler au Japon avec quel permis de travail ?
  • avis d’expatrié au Japon français de l’étranger
  • français expat raconte son aventure à l’étranger

 

► Vidéo : Découverte du Japon –  Reportage Japon dans Echappées belles

⚑ Pour situer Fukuoka au Japon – Google Map Carte de Fukuoka – Japon

Expatriation au Japon : l’interview expat de Virginie Blog

Cet article vous a t-il intéressé ?

Summary: S'expatrier au Japon n'est pas toujours une mince affaire. Avec de nombreuses différences culturelles ainsi que la barrière de langue évidente, ce sont quelques inconvénients qui pourraient cependant bien être vite oubliés grâce à l'accueil que vous feront les japonais, ainsi que l'ambiance ô combien dépaysante que peut procurer une expatriation au Japon.

4.4

est la note donnée par les lecteurs

User Rating: 3.8 (5 votes)

Article similaires

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.