Eve, expat en famille à Dubaï

Eve, expat en famille à Dubaï
4.3 (85.83%) 24 votes

Vivre à Dubaï – Passionnée par les voyages, Eve emmène sa petite famille découvrir le monde et relate, à travers son carnet de voyages en ligne, les rencontres et les découvertes qu’elle effectue au fil des pays qu’elle traverse.  Après l’interview de Laurent et de son expérience d’expatriation à Dubaï, Eve nous livre à son tour ses impressions sur les Émirats Arabes Unis, où elle a vécu une expatriation familiale de trois années.

Créez votre blog expat privé et partagez vos photos et vidéos, à distance et en toute sécurité avec vos proches

Vivre à Dubaï en famille, l’interview d’Eve, expatriée aux Emirats  :

Bonjour Eve ! D’où viens-tu et que fais-tu à Dubaï ?

Je suis Québécoise d’origine, mariée à un Français depuis 16 ans. Ensemble, nous avons trois enfants qui ont été initiés très tôt aux voyages. Notre fils cadet est d’ailleurs né aux Émirats Arabes Unis et il a eu l’occasion de voyager à Oman, en Thaïlande, en Jordanie et en Australie avant de poser les pieds en France et au Québec.

Pourquoi avoir choisi les Emirats Arabes Unis et Dubaï ?

L’opportunité de nous installer à Dubaï est venue de l’entreprise pour laquelle mon mari travaille et qui œuvre dans le secteur de l’aluminium. Étant donné que nous adorons voyager tous les deux, nous avons saisi l’occasion de découvrir un nouveau pays en famille. Ayant moi-même vécu quatre années d’expatriation en Allemagne lorsque j’étais enfant, je savais que ce genre d’expérience est bénéfique pour des enfants et j’avais envie de me lancer dans cette aventure en famille.

Tu as vécu à Dubaï pendant combien de temps ?

Nous avons vécu un premier séjour d’une année, en 2009-2010, puis nous sommes rentrés au Québec. En 2011, alors que j’étais enceinte de mon fils cadet, l’occasion de retourner à Dubaï s’est présentée à nouveau. Cette fois, nous y sommes restés jusqu’en 2013.

Comment se sont passées ton expatriation et ton installation ?

Très bien, nous avons adoré notre expérience. Lors de notre premier séjour, mon conjoint avait loué un appartement dans un quartier où plusieurs autres familles québécoises habitaient (les Greens). Nous étions nombreux à provenir de la même entreprise, ce qui créait un groupe d’appartenance. Notre deuxième séjour a été très différent. Nous avions alors une meilleure idée de nos besoins et des quartiers qui correspondaient à nos attentes. Nous avons logé à l’hôtel pendant un mois. Après cette période de recherche intense, nous avons trouvé un logement parfait sur le Palm Jumeirah, la célèbre île artificielle en forme de palmier. Nous vivions au bord de la mer, ce qui était parfait avec des enfants en bas âge.

Vivre à Dubaï : C'est au milieu des années 1990 que les gratte-ciel ont commencé à émerger à Dubai aux Emirats Arabes Unis

Est-ce qu’il y a des démarches spéciales pour partir vivre aux Émirats ?

Pour qu’une personne puisse travailler à Dubaï, elle doit être parrainée par une entreprise locale (sponsorship). Ce fut le cas pour mon mari qui a ensuite été en mesure de nous parrainer, les enfants et moi. Aux Émirats, les règles administratives sont parfois floues et elles changent régulièrement. Il faut donc se tenir au courant… Et faire preuve de patience ! 😉

Tu as peut-être dû quitter amis et famille ? Comment gardes-tu le contact avec eux ?

Mes parents sont venus nous visiter chaque année. Étant donné qu’ils sont retraités, ils résidaient alors avec nous plusieurs mois. En ce qui concerne les autres membres de notre famille et nos amis, plusieurs sont venus nous rendre visite. Nous avions aussi l’habitude de communiquer avec nos proches via Skype et Facebook. À l’époque, je n’avais pas encore commencé à bloguer. Comme nous savions que cette situation était temporaire, je n’ai pas trouvé trop difficile d’être loin de mes proches. Toutefois, lors de moments plus éprouvants, la distance devenait lourde à porter. Ce fut le cas, par exemple, lorsque j’ai donné naissance à mon fils cadet et qu’il a été admis aux soins intensifs pendant une semaine. Ce fut une grande épreuve de vivre ce moment loin de nos proches et de ne pas pouvoir compter sur leur soutien.

Qu’est-ce qui t’as le plus surpris à Dubaï ?

Plusieurs éléments m’ont étonnée. Je savais que je me rendais dans un pays musulman et, avec du recul, je me rends compte que j’avais plusieurs préjugés à cet égard. Le plus surprenant, pour moi, fut sans doute de constater que ma vie à Dubaï n’impliquait pas de changements importants dans mes habitudes de vie. Évidemment, la situation est différente dans les autres émirats, souvent plus conservateurs. Mais Dubaï demeure une ville tolérante envers les étrangers.

La fauconnerie fait partie intégrante du patrimoine et de la culture dubaïotes.

Qu’est-ce qui t’as plu le plus aux Émirats et en particulier à Dubaï ?

Le mélange des cultures. À Dubaï, la population est composée à 80 % d’expatriés. C’est donc dire que les occasions d’apprendre et de vivre du dépaysement sont nombreuses. Lors d’un souper entre amis, il n’est pas rare que tous les continents soient représentés. À mes yeux, c’est une richesse inouïe, qui cultive l’ouverture d’esprit chez les enfants. Vivre à Dubaï, c’est aussi l’occasion de découvrir plusieurs coins du monde qui sont moins accessibles à partir du Québec. Nous avons profité de nos années d’expatriation pour faire de nombreux road-trip dans les émirats voisins ainsi qu’au Sultanat d’Oman.

Quelle qualité préfères-tu chez les Émiratis ?

L’importance qu’ils accordent à la famille et aux enfants. De façon générale, les différents sites sont pensés en fonction des familles et de leurs besoins. On y retrouve de nombreux parcs intérieurs et extérieurs, de même que de nombreuses activités à faire en famille.

3 idées pour sortir le soir, après le boulot ?

Aller regarder le soleil se coucher dans le désert, faire un pique-nique sur la plage, sortir prendre un verre dans un cadre fabuleux.

Je viens te rendre visite à Dubaï le week-end prochain, quel est l’endroit où tu m’emmènes direct ?

Dans le désert. Mon endroit préféré pour prendre l’apéro au coucher du soleil.

Coucher de soleil dans le désert de Dubaï

En tant qu’expat aux Émirats, tu te déplaces comment ? En voiture ou à moto ? En transport en commun ? À vélo ?

En voiture. Malheureusement, Dubaï n’est pas une ville que l’on peut facilement découvrir à pied ou à vélo. La conduite automobile n’y est pas des plus sécuritaires, mais on s’y habitue. J’en suis la preuve vivante ! 😉

Qu’est-ce qui te manquait le plus du Québec lors de ton expatriation ?

Outre les membres de ma famille et mes amis, je dirais les saisons. Au Québec, nous avons quatre saisons très différentes qui sont des marqueurs importants dans notre vie quotidienne. Aux Émirats, bien que la température fluctue, on ne peut pas vraiment parler de saisons spécifiques. À long terme, on en vient à s’ennuyer de la neige et de la pluie (oui, oui, je vous assure !).

Si c’était à refaire, tu changerais quoi ?

Rien. Ce fût une expérience extraordinaire que je recommencerais demain matin.

Est-ce qu’il y a un autre pays qui t’intéresserait ?

Il faudrait plutôt me demander quels sont les pays qui ne me branchent pas. J’adore voyager, connaître d’autres cultures, et il n’y a rien de tel que de vivre ailleurs pendant plusieurs mois (voire années) pour bien découvrir un pays.

Pour finir, tu as des conseils à donner aux personnes qui souhaiteraient s’expatrier à Dubaï ?

Lorsque j’étais aux Émirats, je continuais mon travail à distance. J’étais donc très occupée et je ne voyais pas le temps passer. En revanche, j’ai pu constater que de nombreuses femmes expatriées à Dubaï trouvent leur expérience difficile, car elles se sentent souvent isolées et ont de la difficulté à se créer un nouveau réseau social. En même temps, plusieurs femmes ressentent ce même isolement et les possibilités de se faire de nouveaux amis une fois sur place sont nombreuses. Mon conseil pour ces femmes serait donc de foncer et de ne pas hésiter à s’impliquer dans différentes activités pour développer des contacts et de nouvelles amitiés.

Pour en savoir plus sur l’expatriation d’Eve à Dubaï vous pouvez visiter son blog expat en cliquant ici

Eve, un grand merci pour avoir pris le temps de répondre à nos questions et partagé avec nous ton expatriation familiale. 🙂

Expat à San Francisco ? Créez votre espace photo / vidéo privé à partager à distance avec vos proches
Recherches similaires pour cet article :

  • partir vivre à Dubaï avec sa famille
  • s’installer et vivre à Dubaï témoignage expat français
  • témoignage d’une maman partie vivre à Dubaï
  • partir vivre à Dubaï dans quelle ville ?
  • blog expat lire témoignage de français expat Dubaï
  • quitter la france, vivre et travailler à Dubaï
  • vivre à Dubaï en tant que français
  • travailler à dubai avec quel permis de travail ?
  • avis d’expatrié à Dubaï français de l’étranger
  • français expat raconte son aventure aux Emirats

 

► Vidéo : À la découverte de Dubaï –  Documentaire et découverte de Dubaï

⚑ Pour situer Dubaï aux Emirats Arabes Unis – Google Map Carte de Dubaï

Eve, expat en famille à Dubaï Audrey ✈ Blog Expatriation

Cet article vous a t-il intéressé ?

Summary: L'émirat de Dubaï ou la culture du grandiose. Entre gratte-ciel et désert, c'est une ville unique au monde qui offre chaque année, une expérience etonnante à de nombreux voyageurs. En seulement quelques années, cet ancien petit port de pêche aux portes du désert, est devenu une des villes les plus excitantes du monde.

3.8

est la note donnée par les lecteurs

User Rating: 3.7 (1 votes)

Article similaires

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.